FinnRover

Joppe Ranta

 

FinnRover est la marque créée par Joppe Ranta pour exporter l’esprit outdoor Finlandais hors de ses frontières.

Joppe Ranta est un ancien scout expérimenté qui est devenu journaliste outdoor en Finlande. Il a écrit pour le magazine outdoor leader Retki pendant plus de 15 ans. Il participe aussi à un programme TV très populaire en Finlande, Erätulilla, sur l’outdoor, la chasse et la pêche. La chronique qu’il anime dans cette émission s’appelle Retkinikkari dans laquelle il donne des conseils et astuces pour les activités outdoors et enseigne des compétences de bushcraft aux autres.
En plus de cela, il travaille en tant qu’instructeur et est ambassadeur de marque pour plusieurs compagnies outdoor leader. Joppe est membre de la “Finnish Wilderness Skills Association” et c’est dans ce cadre qu’il donne des conférences et fait des démonstrations sur les anciens produits et compétences outdoor Finnois.

Les abris Loue

Le nom “loue” vient de la langue Sami et signifie un abri avec un coté ouvert. La Loue est le seul abri à feu ouvert qui soit véritablement finlandais. Son histoire est ancienne et intéressante.

“Une Loue est fabriquée à partir d’un tissu en forme de cône vers le haut avec une courbe plus large à l’arrière. Le haut du tissu est conçu pour être suspendu à un poteau ou attaché à un arbre. L’extrémité arrondie du tissu au sol est conçue pour être attachée avec des piquets de tente. Ce type d’abris a servi les “woodsmen” finlandais pendant plus de 80 ans.

Au cours des dernières années, le nombre d’utilisateurs de loue a diminué, mais ce type d’abris est de nouveau fabriqué.

J’espère que, de nos jours, les gens qui apprécient le style OldSchool, feront renaitre la Loue .

Pour moi, la Loue est une partie importante de l’outdoor depuis des décennies. Dans mes premiers camps de scouts, nous dormions dans des abris en toile, car ils pouvaient accueillir un grand nombre d’enfants à l’intérieur. Nos chefs utilisaient plutôt des loue comme abris, conçus pour deux personnes. Je crois que le désir de mon enfance de devenir un chef scout et de pouvoir enfin dormir dans une Loue est la raison de mon enthousiasme pour elle.”

Joppe Ranta

Les racines de la Loue

Dans la littérature finlandaise, la Loue a également été appelée “Malli Järvinen” (Le modèle de Järvinen). En effet, le concepteur du modèle actuel était un homme nommé Aarne Erkki Järvienen. Il travaillait pour le ministère des forêts finlandais et passait son temps libre dans la forêt à chasser et à peindre. C’est aussi dans la forêt, qu’il trouvait l’inspiration pour écrire des romans et  est devenu l’un des romanciers outdoor les plus célèbres dans son pays.

La marque de fabrique de Järvinen était de dormir près d’un feu de bois, sous un abri Loue. Au musée de la chasse de Riihimäki, dans les archives, se trouve le tout premier article sur la Loue. Il provient d’un magazine de chasse et de pêche de 1931. Dans l’article, A.E. Järvinen présentait son invention, la Loue. Il a écrit: “Ceux qui veulent passer la nuit près d’un feu de bois emportent naturellement une hache avec eux. Mais il est également très important d’avoir un abris protecteur contre le vent et la pluie. Un abri Loue est placé près du feu de camp. Cet abri rend le feu de bois parfaitement sûr “.

Il y avait aussi trois dessins simples dans l’article. Les dessins montraient la forme en cône de la Loue. Après la publication de ces articles, de nombreuses personnes s’y sont intéressées. En 1934, Järvinen écrivit un autre article, cette fois-ci avec des instructions et des images plus claires.

“Un abri comme celui-ci convient à un petit groupe de 1 à 3 personnes. Vous dormez sur le sol en diagonale, les pieds face au feu. Il est très lumineux et spacieux. Un bon abri pour la pluie sans fumée. Vous pouvez l’installer rapidement et facilement à n’importe quel moment de l’année “. Jävinen conclut l’article avec le plus grand bénéfice de la Loue “Lorsque le feu de bois est suffisamment proche et que l’abri est correctement construit, il fait chaud sous une Loue. Aussi chaud que dans une maison convenable.”

Järvinen a continué à développer le loue et à diffuser des informations à son sujet. En 1937, il écrivit à nouveau pour le magazine.

“Les fortes pluies et les moustiques sont les plus grands ennemis des randonneurs. On ne peut survivre qu’avec une Loue et une moustiquaire … Un abri comme celui-ci garantit le confort, peu importe le temps qu’il fait. Vous pouvez faire un feu de camp, qui vous réchauffe et sèche vos vêtements mouillés. Après avoir enlevé la moustiquaire, vous pouvez facilement faire la cuisine ou simplement vous asseoir. “

L’arrivee de la guerre stoppa les progres de la Loue

Le dernier article que Järvinen a écrit a été publié dans un magazine militaire appelé Hakkapeliita en 1939. Le texte est le même que dans les articles précédents, mais les images ont été redessinées.

On ignore combien de soldats finlandais ont utilisé la Loue pendant la deuxième guerre mondiale, mais nous savons que les soldats finlandais ont été excellents lors des combats en forêt. Ils ont enseigné des techniques forestières aux soldats allemands. Une partie de cette formation expliquait comment construire un abri.

Après la guerre, les Finlandais ont travaillé dur pour payer les réparations de guerre aux Russes. Les gens n’ont pas eu le temps de faire de la randonnée ou de la pêche en plein air. Au fil des ans, toutefois, les abris Loue ont commencé à sortir de l’oubli. Dans les années 1960, la boutique Boy Scout vendait les premiers tissus spécialement conçus pour l’usage de la Loue.

Kemppinen fait renaître la Loue.

Le romancier Kullervo Kemppinen est sûrement celui qui a fait renaître la culture de la Loue. Cet auteur scout était célèbre pour ses livres sur le thème de la Laponie. En 1961, il écrivit un livre intitulé Poropolku kutsuu. Dans le livre, il raconte comment il est fatigué des appentis normaux et a commencé à utiliser une Loue.

“Après mon retour de la randonnée, j’ai reçu les dessins promis par mon ami Hersu. Les dessins de l’authentique Loue, conçus par A.E. Järvinen lui-même. Regarder simplement les photos attira mon attention.”

Kemppinen est parti faire une randonnée avec trois de ses amis. Ils ont érigé deux Loues, fabriquées par eux mêmes, se faisant face et ont fait un feu de camp entre les deux. Il a ensuite écrit à quel point c’était pratique et confortable. “Quand il pleut, vous pouvez vraiment voir les avantages de la loue”, dit-il : “Vous pouvez placer la Loue contre le vent, pour que la pluie ne gêne pas vos nuits”.

En 1966, Kemppinen publia un livre de 500 pages intitulé Eräretkeily. Le livre contenait toutes sortes d’informations sur la vie en plein air, comme l’équipement de camping. Le livre présente toutes sortes d’abris extérieurs et le design de la Loue se démarque vraiment des autres abris.

Kemppinen avait écrit une petite note sur le dessin de la Loue: “Vous pouvez attacher une jupe longue de 50 cm au bas de la toile pour vous protéger du vent”.

La decouverte remarquable par Joppe Ranta

Joppe Ranta avait examiné de nombreux types de loue de fabrication amateure et professionnelle, mais ne comprenait pas ce que Kemppinen voulait dire en parlant d’une jupe. Aucun des créateurs de Loue n’avait utilisé de jupe.

Il avait déjà rendu visite à Kemppinen quelques années auparavant, mais ne s’était pas posé la question à ce moment-là. Kemppinen est décédé en 2012. Cependant, le fils de Kemppinen lui a dit que son père avait fait don d’une partie de son équipement de plein air au parc national Urho Kekkonen, en Laponie.

Joppe Ranta a donc contacté le parc national. Malheureusement, ils n’avaient pas la loue dans leur collection. Ils avaient toutes sortes d’autres choses, y compris le sac à dos de Kemppinen qui n’avait jamais été ouvert par le personnel du parc national. Il a demandé au personnel du parc de regarder à l’intérieur du sac à dos et découvrèrent la Loue originale réalisée par Kemppinen. Son épouse Laila l’avait cousu 50 ans auparavant et pendant 20 ans, elle était restée dans un sac à dos sans que personne ne le sache. Joppe s’est donc rendu en Laponie pour voir cette découverte remarquable. La toile était en nylon marron, mais après toutes ces années, elle semblait toujours solide. La couture était clairement faite maison, mais très bien faite. “J’ai soigneusement posé la Loue sur le sol. J’ai mesuré tous les côtés de la toile et pris beaucoup de photographies. Ensuite, le morceau de toile remarquable a été remis dans le sac à dos.” relate Joppe.

Plus tard, le personnel du musée du parc national a trouvé une liste des dons de Kemppinen. La Loue a été nommée “Loue marron : Le modèle et les mesures sont inspirés du dessin de A.E. Järvinen. Abris pour deux personnes. Utilisé plusieurs fois à l’extérieur, pesant environ 1 kg.”

La loue marron chocolat qu’il a trouvée à Tankavaara a également révélé la bonne façon d’utiliser la “jupe” mentionnée par Kemppinen.

À la différence de la Loue moderne, l’ancien modèle n’avait pas de boucles à chevilles. Au lieu de cela, il y avait des cordes. Avec les cordes, il est possible de  surelever toute la partie basse au dessus du sol. Il est donc utile d’avoir la jupe supplémentaire pour avoir plus d’espace.

En utilisant les cordes, on peut donc ajuster la hauteur de l’arrière de la Loue. Si la Loue était fixée au sol directement avec des piquets de tente, la hauteur de la toile ne serait pas si facile à ajuster. En ajustant la hauteur de la jupe,  on obtient beaucoup plus de place sous abri.

Lorsque la jupe est cousue à quelques centimètres de l’avant-toit de la toile, la pluie ne s’infiltre pas. La jupe peut être pliée sous le tapis de sol pour que le vent ne dérange pas non plus. La jupe conçue par Kemppinen est un petit ajout à la Loue, mais elle est en réalité très utile.

Derniere bataille pour la Loue.

Mais revenons sur les étapes histoique la Loue. Lorsque la génération de Kemppinen a cessé de camper dans les années 1980, les équipements de plein air modernes sont devenus plus populaires. Les gens préféraient les nouvelles tentes de randonnée aux abris à feu ouvert à l’ancienne.

Les abris en nylon étaient encore utilisés par les scouts et certains randonneurs, mais l’abri traditionnel était presque complètement oublié. Olli Aulio en a parlé dans deux livres de scoutisme, mais sinon, la Loue était absente des livres outdoors.

En 1994, un membre de la Survival Guild, Björn “Nalle” Corander, publia un livre outdoor dans lequel il redonne à la Loue la place qu’elle mérite, avec une grande rédaction et des schémas d’utilisation. Corander a même cousu ses propres loues à la vente, y compris des loues plus grandes pour quatre personnes, mais il n’en a pas vendu beaucoup.

En l’honneur de la tradition finlandaise du plein air, l’association finlandaise Wilderness Skills propose maintenant des loues à la vente. L’utilisation du design original de Järvinen comprenant les oeillets, les renforts en cuir et la jupe conçue par Kemppinen.

Le loue moderne est généralement en nylon avec un intérieur argenté.

Bien qu’il y ait plus d’options en matière de tissus, la taille de la loue est restée la même au fil des ans – les mesures d’origine indiquées dans tous les livres et diagrammes sont toujours utilisées. En 85 ans, la conception n’a ainsi pas beaucoup changé .

Cela prouve que l’invention d’AE Järvienen est parfaite et imbattable. Un produit qui convient à la nature sauvage.

Comment utiliser une Loue

“C’est très facile et simple à monter. La toile peut être suspendue à un poteau ou à un arbre. L’autre face de la toile est fixée au sol à l’aide de piquets de tente”, écrit Järvinen. “La Loue doit être placée avec le dos tourné en diagonale face au vent, pour ne pas arrêter complètement le vent. Le vent est bon pour garder la fumée à distance.”

Traditionnellement, vous devriez mettre des brindilles d’épicéa dans la Loue, comme tapis de sol. “Les brindilles d’épinette doivent se chevaucher soigneusement. Ensuite, vous pouvez bien vous endormir sur votre lit de bois résineux.”

Sur le devant de la Loue, vous placez un “seuil de porte” en rondin de bois, qui vous évite de tomber dans le feu pendant votre sommeil. Il protège également les brindilles d’épinette afin qu’elles ne prennent pas feu. Il est également agréable de s’assoire sur le bois pendant que vous cuisinez au feu de camp.

Depuis le début, les utilisateurs de Loue ont fait un feu de bois pour leur abri. En été, quand il fait plus chaud, vous pouvez également utiliser un réchaud à bois au lieu d’un feu de camp. Le bois de chauffage est conservé près du poteau, il est donc facile de le jeter dans les flammes.

Tuija est en charge de la fabrication des Loue dans sa petite manufacture artisanale. Son entreprise possède  près de 50 ans de tradition et d’expérience dans la fabrication et la réparation de tentes. Il y a presque un demi-siècle au coeur d’Helskinki dans les années 1960, l’activité de camping en Finlande commencait à se développer et les  tentes et sacs de couchage était très demandés. Les importations étaient faibles et ils employaient près de 20 personnes à l’époque. Aujourd’hui l’équipe est beaucoup plus réduite, mais l’expérience acquise est toujours présente, la famille de Tuija en est à la troisième génération.

Galerie photos

Les poeles Kyyro

Histoire

FinnRover Poêle à frire Kyyrö

Kyyrö pan, c’est son petit nom et le deuxième produit exporté de Finlande par FinnRover.
Les poêles à frire Wilderness sont typiquement finlandaises et voici leur petite histoire :

Ce style de poêle à toujours été présent auprès des travailleurs des immenses forêts finlandaises. Toujours dans le sac à dos, chaque homme cuisinait sa propre nourriture, son ragoût, son poisson, sa viande, ses galettes… dans une poêle et mangeait directement dedans.

Ces poêles sont aussi devenues très populaires auprès des scouts après la seconde guerre mondiale, pour faire des crêpes au feu de bois.

Il y 15-20ans dans un magasin outdoor finlandais. Heikku Kyyrö un habitant du coin, venu faire des emplettes, recherchait une poêle à frire. Malheureusement, on lui répondit que ce style de poêles n’existait plus, qu’il n’y avait plus que des casseroles en aluminium.

Après deux mois, celui-ci est revenu avec une poêle à frire dans les mains. Et il demanda au magasin s’il était intéressé pour lui en acheter.

Heikku Kyyrö réalisa le design, la taille, l’angle de bord etc, puis le moule pour la presse de fabrication.

Il récupère les pièces de métal sorties du moule de la manufacture, puis fabrique lui même les tubes pour les manches et les soude ensemble.
Il sculpte ensuite les manches en bois, les brûle et les assemble. Puis il corrige les derniers détails pour obtenir une poêle prête à être utilisée.
Grâce au travail artisanal réalisé par Kyyrö, les poêles à frire finlandaises renaissent et sont maintenant exportées en très petite quantité. Nous avons ainsi la chance de pouvoir vous les proposer ici.

En hommage à son créateur, ses poêles sont nommées Kyyrö pans. Heikki Kyyrö était un maître dans l’art de retourner crêpes, c’est pourquoi l’angle des poêles est parfait pour faire sauter tous vos aliments.

 

Créateur de la poêle a frire

A gauche Joppe Ranta et à droite Heikki Kyyrö (créateur des poêles)

Comment entretenir une poele Kyyro

Pour éviter la corrosion, la poêle doit être nettoyée à l’eau chaude, en frottant la saleté avec une spatule (de préférence métallique). Pour finir essuyer bien avec un torchon, et huiler légèrement les deux faces de la poêle. Maintenir en permanence la poêle légèrement huilée après chaque utilisation et rangez la dans un endroit sec pour éviter la corrosion.
Vous pouvez également huiler le manche en bois.

Galerie photos